A la rencontre de la Rencontre Bodypainting France 2015

LeBodyPainting.fr n'a pas pu venir à la Rencontre Bodypainting France 2015 pour cause d'être pour l'instant en Californie mais Christophe Cwikla du studio de body painting Les Pygmalions, organisateur de l'événement, a accepté de répondre à nos questions. Grâce à lui, c'est comme si vous y étiez!

rencontre-body-painting-2015-damien-chardin

Tous les participants de la Rencontre Bodypainting France 2015. Photographie : Damien Chardin

LeBodyPainting.fr : Comment s'est passé la Rencontre 2015 ? Savez-vous combien d'artistes et de spectateurs sont venus ?

Christophe Cwikla : La Rencontre 2015 s'est très très bien passée. Nous avons eu un succès inattendu. Grâce au partenariat avec Les Imaginales (le festival des mondes imaginaires qui nous accueille), nous pensions bien avoir des visiteurs... mais nous n'aurions jamais imaginé devenir le centre d'attention de la journée!

C'était la première fois que nous réalisions nos projets directement devant le public, suivi du défilé à la fin. C'était là aussi réussi, la salle du défilé a été débordée.

Nous avons bien sûr encore beaucoup à améliorer, mais nous avons beaucoup appris cette année, beaucoup gagné en nouvelles expériences et cela nous permettra de faire encore mieux la prochaine fois.

Nous avons reçu au final 16 artistes et leurs modèles, 5 coiffeuses et 18 photographes participants officiellement à la Rencontre.

Nous ne savons pas exactement combien de spectateurs sont venus. Les Imaginales ont accueilli près de 30 000 personnes en 4 jours. Nous estimons à entre 5000 et 10 000 le nombre de visiteurs venus à la Rencontre le dimanche.

epinal-body-painting

Les visiteurs étaient au rendez-vous. Photographie : M.D. Art - Fine Art Photography - Mathieu Degrotte

LeBodyPainting.fr : Pouvez-vous nous en dire plus sur le thème de cette année "Mutations"?

Christophe Cwikla : Le thème "Mutations" est à la base le thème choisi pour Les Imaginales 2015. Nous avons donc décidé d'harmoniser notre thème aux Imaginales.

Nous l'avons développé en "Mutations - Steam Punk - Post Apocalyptique". Les trois thèmes sont proches et nous ont permis de réaliser des créations associant les deux, voire les trois thèmatiques en même temps. 

[ndlr : Admirez quelques-uns des body painting steampunks réalisés lors de la rencontre.]

 

LeBodyPainting.fr :Les visiteurs étaient-ils déjà familiés avec le body painting ou le découvraient-ils pour la plupart? Quelles ont été leur réactions?

Christophe Cwikla : Aux Imaginales le body painting était présent depuis des années. Un créateur était toujours présent pour réaliser une peinture sur corps mais seulement sur un ou deux modèles.

En 2014, nous étions déjà venus pour réaliser des photos dans le parc où se déroule le festival. Le body painting est donc déjà assez connu à Epinal.

C'était par contre la première fois à Epinal - et peut-être en France - que 16 artistes réalisaient leurs peintures directement devant le public.

Les visiteur ont adoré la Rencontre, et ont été impressionné par le travail sur le corps. Une vrai découverte.

Le body painting, c'est un art qui réunit différents domaine artistiques : la peinture, la coiffure, les effets spéciaux, la photographie et la performance. C'est quelque chose de très intéressant, non seulement lorsque le projet est terminé mais aussi pendant la création elle-même.

 

LeBodyPainting.fr : Pourquoi tenir l'événement à Epinal?

Christophe Cwikla : Parce que Les Pygmalions - Organisateur de la Rencontre - sont d’Épinal 🙂

Ce serait bien sûr plus facile à faire à Paris pour des raisons de logistique puisque la moitié de participants viennent de la région Parisienne, mais nous avons déjà tellement d’événements à Paris... et ici nous sommes comme téléportés dans un univers complètement différent.

Épinal est une belle ville, absolument charmante et avec une politique très ouverte à la culture. Bref, un endroit parfait 🙂

 

LeBodyPainting.fr : Vous êtes un des acteurs les plus actifs du body painting français. Avez-vous constaté une évolution du mouvement ces dernières années? Y'a-t-il de plus en plus d'artistes français qui se lancent?

Christophe Cwikla : C'est vrai ? Merci ! Depuis que je suis arrivé en France, il y a 4 ans, le body painting s'est beaucoup développé en France.

Il a beaucoup évolué tout court, dans tous les pays. Il y a de plus en plus de produits qui sont de plus en plus facile à trouver. On peux faire des formations, il y a de plus en plus d'écoles qui proposent le body painting pour les esthéticiennes. Tout cela compte beaucoup.

Le vrai problème en France c'est l'absence d'un endroit pour centraliser tous les artistes. En tant qu'organisateur, j'ai découvert énormément de gens liés à la peinture sur corps, mais on se connait encore peu les uns les autres. La Rencontre Bodypainting France aide à résoudre ce problème.

 

LeBodyPainting.fr : Est-ce que la Rencontre aura lieu aussi l'an prochain?

Christophe Cwikla : Bien sur ! Je ne peux pas encore annoncé quelque chose de concret, mais si tout se passe bien, la Rencontre aura lieu aux Imaginales le dernier week-end de mai 2016 et cela devrait être le cas chaque année.

rencontre-bodypainting-france-2015-chardin

Oeuvre commune pour célébrer la RBF 2015. Photographie : Damien Chardin

Un grand merci à Christophe Cwikla des Pygmalions pour ces réponses passionantes et motivantes. Nous avons hâte de venir à la Rencontre 2016!

Pour vous tenir informé, suivez la page Facebook de l'événement.

Le body painting se porte bien en France et nous sommes très heureux au BodyPainting.fr d'aider à mettre en avant les initiatives et les artistes! N'hésitez pas à nous contacter pour partager vos projets.

signature

 

 

 

Leave a reply