body-painting-afrique-namibie-himba-peinture

La peinture corporelle des Himbas : ocre et lait de vache!

Comme chaque mercredi sur LeBodyPainting.fr, c'est Back in Body Painting : un aperçu du body painting à travers l'Histoire!

Aujourd'hui, nous voulons vous en dire plus sur la peinture corporelle utilisée en Afrique aux temps préhistoriques. La recette est encore d'actualité à l'heure actuelle au sein des Himbas, peuple de Namibie du Nord.

body-painting-afrique-namibie

Jeune femme Himba de Namibie au corps peint. Image : Wikimedia Commons

La peinture est un mélange entre la terre ocre et le lait de vache domestiquée ou sauvage (comme le buffalo ou l'impala).

Des chercheurs américains de l'Université de Colorado et de l'Université d de Witwaterstrand en Afrique du Sud ont retrouvé des traces de cette peinture en Afrique du Sud sur un fragment de pierre datant de plus de 49 000 ans.

La couleur ocre est utilisée pour peindre le corps depuis 250 000 ans en Afrique et en Europe. Son utilisation remonte aux temps préhistoriques.

Pour les chercheurs, la découverte de cette pierre est une nouveauté puisqu'elle prouve que la peinture des premiers hommes d'Afrique du Sud était composée non seulement de terre ocre mais aussi de lait de vache.

Pourquoi le lait de vache?

Le lait gras mélangé aux pigments d'ocre forment une pâte qui peut être plus facilement appliquée sur le corps. Il permet aussi d'hydrater la peau et de la protéger.

L'utilisation d'une peinture corporelle au lait permettait à ces peuples de se protéger du climat chaud et sec et de maintenir la peau hydratée sur de longues périodes de sécheresse.

body-painting-afrique-namibie-himba

Jeune fille Himba de Namibie peinte. Image : Wikimedia Commons

Les pigments ocre sont obtenus en broyant la terre jusqu'à obtenir une poudre uniforme. La couleur varie du marron au rouge en passant par l'orange et le jaune.

Encore aujourd'hui, la peinture corporelle est une pratique répandue au sein des peuples indigènes d'Afrique du Sud comme les San, ou les Himbas en Namibie.

Les pigments d'ocre sont mélangés au lait ou au beurre et utilisés sur la peau mais aussi les cheveux, le cuir et les vêtements.

Si la peinture corporelle des Himba vous intéresse, je vous invite à regarder l'épisode de Rendez-vous en terre inconnue consacré au sujet et disponible en DVD ou à lire l'excellent livre de Solenn Bardet Pieds nus sur la terre rouge.

signature

 

 

Via Ancient-Origins.net

Leave a reply